Les intolérances alimentaires

par | 3 Avr 2012

Accueil » Aliments en naturopathie » Les intolérances alimentaires

Vous souffrez de migraines, fatigue chronique, problèmes digestifs, problèmes dermatologiques, maladies inflammatoires, articulaires, fibromyalgie, voire d’une maladie auto-immune (Hashimoto, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, etc.) ? Vous avez tout tenté et rien n’en vient à bout ? Avez-vous pensé à la piste des intolérances alimentaires ?

Allergie alimentaire Versus Intolérance alimentaire

On confond souvent intolérance alimentaire et allergie alimentaire. Pourtant les processus en jeu sont différents.

En effet, les allergies engendrent une réaction immédiate du corps après ingestion de l’allergène. Dans les minutes ou les heures qui suivent la consommation d’un aliment allergisant, le corps réagit vivement par des rougeurs, plaques sur le corps, voire des réactions de gonflement de la gorge qui nécessitent un traitement immédiat antihistaminique. Les cellules libèrent des anticorps de type IgE.

L’intolérance alimentaire déclenche un processus plus lent, dont les effets se révèlent souvent sur le moyen ou le long terme à force d’ingérer un aliment que le corps identifie comme un agresseur. Face à un élément considéré comme étranger, les cellules libèrent des anticorps de type IgG, comme si elles se défendaient contre un virus ou une bactérie néfaste. La répétition régulière voire quotidienne de ce processus (on peut être intolérant à un aliment que l’on consomme tous les jours) les réactions immunitaires deviennent chroniques et le corps se fatigue. Petit à petit apparaissent des maux de différentes gravités qui affectent la personne intolérante.

Pain complet contenant des fibres et du gluten

Comment identifier les intolérances alimentaires

Quelques laboratoires (Paris, Lyon notamment) proposent un dépistage de ces intolérances.

Une prise de sang permet de tester les aliments (jusqu’à 270 aliments testés) qui déclenchent une production d’IgG. Le test permet d’identifier le niveau de la réaction immunitaire des cellules et de classer en 3 catégories les aliments incriminés : ceux qui n’engendrent aucune réaction, ceux dont on doit limiter l’ingestion à une fois tous les 4 à 5 jours, ceux que l’on doit éviter complètement pendant plusieurs mois.

Comment se soigner :

Les intolérances alimentaires attestent d’un problème de perméabilité de l’intestin. En effet, la paroi intestinale enflammée laisse passer dans le sang des substances qui ne devraient pas la franchir. Ces substances déclenchent la réaction immunitaire. Il convient donc de restaurer la paroi de l’intestin. D’abord il faut arrêter pendant quelques semaines à quelques mois les aliments auxquels on est intolérant et prendre des produits de santé naturels qui vont permettre la cicatrisation de l’intestin et la restauration de son imperméabilité.

Il sera ensuite possible de réintroduire les aliments petit à petit.

On obtient une amélioration en une à deux semaines. Le respect des restrictions et traitements permettra de se débarrasser totalement des symptômes.

Pour en savoir plus

En 2014, Expert TV ma fait intervenir pour cette interview au sujet des intolérances alimentaires.

interview naturopathe intolérance alimentaire

Accueil » Aliments en naturopathie » Les intolérances alimentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code